RDVM AVIATEURS TARN

affiche_RDVM_aviateurs_du_tarnOn s’envolera mercredi 7 mars à la M.J.C. des Salvages où  Jean-Pierre Gaubert présentera  un panorama d’aviateurs qui depuis  les premiers jours du XXième siècle ont trouvé dans le Sud Tarn leur terre d’envol. Certains sont devenus très connus, voire célèbres, d’autres sont restés sinon anonymes, du moins plus discrets.

C’est le cas d’Armand Viguier, enfant de Péchaudier où il est né le 1er janvier 1893. Son père Gustave, cordonnier, travaillait 14 à 17 heures par jour pour gagner bien modestement sa vie, et complétait ses ressources en louant ses bras au temps des moissons.  Le jeune Armand, habité d’une passion dévorante pour l’aviation à ses débuts, parvint à sortir du rang en devenant pilote de chasse et finit sa carrière militaire commandant de groupe à Lyon en 1940. Il avait en particulier rencontré de très près Guynemer.

Ses cadets, Gaston Vedel, d’origine carmausine, et Louis Cavaillés, de Castelnau de Brassac, connaîtront un cursus voisin au sein des lignes commerciales Latécoère, la future Aéropostale.  Aujourd’hui leur nom a été donné à des édifices ou lieux publics de Péchaudier, Saint Paul Cap-de-Joux, Brassac et Graulhet où Ernest Armengaud, mettant l’aviation au service de son activité industrielle fut à l’origine de la création de l’aérodrome local.  

Cet itinéraire ne saurait oublier le grand Jean Mermoz, venu à plusieurs reprises dans le Mazamétain, du fait de son mariage avec Gilberte Chazottes, et Antoine de Saint Exupéry, dont le passage dans le Castrais a laissé des souvenirs peu connus.

Des hommes, des aventures, des souvenirs…

Décollage mercredi 7 mars à 17 heures. Participation libre.

Le verre de l'amitié cloturera la séance.

 
Copyright © 2019 MJC Salvages. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.